La Libération dans sa livraison du jour informe que la Sûreté urbaine (Su) a démantelé un réseau de trafiquants de faux médicaments .Composé d’un Chinois et des pharmaciens sénégalais, ils ont été arrêté suite à une longue enquête.
Le présumé cerveau est un Chinois nommé Hai Dong Zhang qui contrôlait Dahaico Pharmaceutic.
Bénéficiant de solides soutiens pendant des années, il avait confié la gestion de Dahaico Pharmaceutic au pharmacien Aliou Bâ.
Ce dernier est un pharmacien-logisticien diplômé de l’UCAD et de l’UFR de Caen en France où il a obtenu le diplôme de pharmacie et aide humanitaire.
Bâ a travaillé aussi bien dans le public que dans le privé sur la chaîne logistique et l’accompagnement du système de santé de son pays.
Il y a aussi le livreur C. Bâ qui ne savait pas dans quoi il était embarqué. Il devrait être libéré. 
Il y a aussi le pharmacien Mansour Niang qui tient une officine aux Parcelles Assainies. 
Niang passait à l’action à travers une société de distribution du nom de Dipro Pharma Biomedic qui n’avait aucune autorisation. 
Pis, il distribuait les faux médicaments à des officines bien établies à Dakar qui les vendaient aux populations.

Partager sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici