Tabaski 2020 : Toutes les mesures sont prises pour approvisionner le Sénégal (ministre)

0 25

L’Etat a pris ‘’toutes les dispositions’’ nécessaires pour un bon approvisionnement du pays en moutons, pour la prochaine fête de Tabaski (Aïd el-Kébir), malgré la crise sanitaire causée par le nouveau coronavirus, a assuré mardi le ministre de l’Elevage et des Productions animales.

‘’Toutes les dispositions sont prises pour faciliter l’approvisionnement en moutons dans ce contexte de crise sanitaire, avec la pandémie de Covid-19, pour un accès facile aux foirails du pays’’, a déclaré Samba Ndiobène Kâ à la fin d’une réunion préparatoire de la Tabaski prévue fin juillet.

En raison de la distanciation sociale, l’une des mesures barrières à respecter pour éviter la maladie à coronavirus, une autre réunion aura lieu jeudi au ministère de l’Elevage et des Productions animales, en présence d’autres acteurs concernés par l’approvisionnement du pays en moutons.

‘’C’est une activité économique sociale et religieuse qui doit mobiliser toutes les énergies, malgré le contexte sanitaire de propagation de la Covid-19, pour faciliter l’achat du mouton à tous les ménages’’, a souligné M. Kâ.

Des représentants d’associations d’éleveurs, des opérateurs économiques, des transporteurs, de représentants d’associations de consommateurs et des ministères concernés par les préparatifs de la Tabaski ont assisté à la réunion.

En vertu d’une circulaire du chef de l’Etat, des mesures seront prises pour non seulement aider les opérateurs économiques actifs dans le domaine de l’élevage, mais aussi faciliter la fête du sacrifice aux fidèles musulmans.

Ces mesures portent sur l’assouplissement du contrôle des camions transportant des moutons d’autres vers le Sénégal, la réduction du contrôle au strict minimum, l’exonération des droits et taxes sur les moutons de Tabaski et l’autorisation de la présence à bord de chaque camion de trois bergers chargés de la surveillance du bétail.

Samba Ndiobène Kâ a rappelé que le rôle de l’Etat est de faciliter l’approvisionnement du pays en moutons.

Il a invité tous les éleveurs à redoubler d’efforts pour approvisionner correctement le pays. ‘’Ce n’est pas une opération facile ni évidente, mais c’est possible si chacun y contribue’’, a-t-il dit.

Il assure que des dispositions seront prises pour permettre aux éleveurs de la Mauritanie, du Mali et du Burkina Faso de faire venir des moutons au Sénégal, s’ils le souhaitent.

Selon M. Kâ, les éleveurs mauritaniens ont promis de faire venir au Sénégal beaucoup plus de moutons, cette année.

Malgré l’offre extérieure disponible, le ministre de l’Elevage et des Productions animales estime que les éleveurs locaux doivent satisfaire l’offre.

Des assurances ont été données par le président de l’Union nationale des éleveurs du Sénégal, Harona Gallo Kâ, concernant la satisfaction de la demande. Au nom des éleveurs, il s’est engagé à ‘’tout faire pour qu’il y ait des moutons en nombre suffisant et à des prix abordables pour les consommateurs’’.

Pour ce faire, M. Kâ a promis d’effectuer une tournée nationale dans les prochains jours, pour mobiliser les éleveurs.

APS

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.