Sonacos :les chiffres passent au vert, mais la prudence reste de mise…

0 109

Pour la première fois depuis 2011, la Sonacos fait un résultat net de plus de 370 millions de FCfa. Le Conseil d’administration, qui se tenait hier, s’est félicité de ce bon résultat. Au lieu de distribuer des dividendes aux actionnaires, les administrateurs ont décidé de réinvestir cet excédent dans l’entreprise pour l’aider à mieux faire face aux défis auxquels elle est encore confrontée.

La Sonacos renoue avec les bénéfices. L’arrêté des comptes de l’exercice 2019, certifié par un commissaire aux comptes, laisse voir un résultat net bénéficiaire de plus de 370 millions de FCfa. Mieux, son chiffre d’affaires a été quasiment multiplié par trois, passant de 14 milliards de FCfa à 41 milliards de FCfa. Quant à la valeur ajoutée, elle est passée de -3,2 milliards de FCfa en 2016 à quasiment 7,4 milliards de FCfa en 2019. Pour le président du Conseil d‘administration de la boîte, Youssou Diallo, c’est « une performance » si l’on sait que l’entreprise n’avait plus connu un excèdent d’exploitation depuis 2011. Une éternité pour cet ancien fleuron de l’agriculture sénégalaise.

Cette embellie est le résultat des efforts consentis par les pouvoirs publics depuis que l’entreprise est revenue dans le giron de l’État, en 2016, après une privatisation « catastrophique », pour reprendre les propos de M. Diallo. En effet, l’année dernière, la Sonacos a été recapitalisée à partir d’une restructuration financière fortement soutenue par le Gouvernement. « Quand le Président Macky Sall reprenait l’entreprise, en 2016, la Sonacos était dans une situation catastrophique pour ne pas dire désespérée. En 2016, elle était à des niveaux de capitaux propres de -43,8 milliards de FCfa, avec un niveau d’endettement de plus de 60 milliards de FCfa, et un niveau de perte sur l’exploitation de près de 12,8 milliards de FCfa. Depuis la renationalisation de l’entreprise, les clignotants sont redevenus verts », s’est-il félicité.

En faisant des bénéfices, la Sonacos se trouve donc en capacité de distribuer des dividendes aux actionnaires. Mais, le Conseil d’administration a décidé de « recapitaliser », autrement dit de reporter à nouveau cet excédent afin d’investir davantage dans l’entreprise, selon son président. « Cependant, on a décidé de distribuer des primes au personnel pour encourager particulièrement le directeur général, Modou Diagne Fada, et les cadres pour les résultats obtenus », a-t-il dit.

Cette décision de réinjecter les bénéfices dans l’entreprise s’explique, selon Youssou Diallo, par le fait que la Sonacos fait encore face à des contraintes liées à la vétusté des équipements. « L’entreprise a un plan de relance dont les investissements sur le court terme se chiffrent entre 16 et 17 milliards de FCfa. Elle a un besoin énorme d’investissements. Il y a une embellie, mais elle reste fragile. Et il va falloir la consolider par une injonction massive d’argent en termes d’investissements et par une collecte en quantité plus importante de graines d’arachide », a-t-il soutenu.

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.