Santé et reproduction : 10 525 jeunes filles signataires du « New Deal », en 3 ans.

0 33

Le Ministre de la Jeunesse Néné Fatoumata Tall a présidé, ce lundi 14 décembre 2020, l’atelier de restitution du programme de mise à l’échelle du «New Deal». Approche novatrice à haut impact pour développer le potentiel des jeunes filles, le « New deal » est porté par le Projet Promotion des Jeunes (PPJ) avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et du Conseil National de Lutte contre le Sida (CNLS). L’atelier permettait de marquer un temps d’arrêt pour faire l’état des lieux de ce pacte communautaire visant à sécuriser, libérer le potentiel des filles et renforcer leur autonomisation. En trois ans, le pacte a produit des résultats très satisfaisants et salutaires. Pas moins de 292 clubs de jeunes filles ont été érigés dans 12 départements du pays avec 10 525 jeunes filles signataires.

En mettant le curseur sur les lourdeurs sociétales qui pouvaient gêner l’épanouissement des jeunes filles, le Ministre de la Jeunesse Néné Fatoumata Tall rappelle le chemin parcouru, avec les partenaires de son département, pour arriver à ces résultats probants et salutaire à l’échelle nationale. Un processus de renversement de situation en cours .Au Sénégal, 16% des adolescentes de 15 à 19 ans sont déjà mères. Un taux qui atteint les 30% dans les régions de Kolda et de Tambacounda, au sud du pays. Dans les régions de Tambacounda, ce taux est de 30%. Ces deux régions enregistrent également les taux les plus élevés de filles de moins de 14 ans victimes des mutilations génitales féminines (MGF), avec respectivement 44% pour Tambacounda et 35% pour Kolda contre 14% au niveau national.

C’est pour rompre avec cette situation peu reluisante que le Centre conseil adolescent (CCA) de Tambacounda, sous l’égide du Projet Promotion des Jeunes (PPJ) du Ministère de la Jeunesse, avec l’appui de l’UNFPA, a développé l’initiative des « Clubs des jeunes filles » en 2014.

L’objectif principal est de lutter contre les grossesses précoces et les mariages d’enfants, renforcer le leadership des adolescentes et jeunes filles, promouvoir leur la scolarité et leur employabilité. Ainsi, le CCA de Kolda s’est approprié cette approche novatrice qui a généré le concept du « New Deal » ou « Pacte communautaire » qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des trois résultats transformateurs de l’UNFPA visant : zéro décès maternel évitable, zéro besoin non satisfait en planification familiale, zéro violence basée sur le genre et pratique néfaste à l’horizon 2035.

Maïmouna Fofana

·

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.