Port du masque aux États-Unis: le gouverneur attaque en justice la maire d’Atlanta

0 25

Aux États-Unis, le port du masque reste un sujet politiquement sensible. À l’image de Donald Trump, beaucoup d’élus républicains refusent de le rendre obligatoire, alors que le nombre de cas d’infections a encore battu des records jeudi dans le pays et que la communauté scientifique s’accorde désormais sur son utilité.

En témoigne cette nouvelle affaire. En fin de semaine dernière, la maire démocrate d’Atlanta Keisha Lance Bottoms, dont le nom a été avancé comme possible colistière du candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden, a décidé de suspendre le processus de déconfinement dans sa ville en imposant le port du masque et en annonçant la fermeture des commerces non-essentiels.

106 000 Géorgiens testés positif au Covid-19

Un abus de pouvoir selon le gouverneur républicain de Géorgie Bian Kemp, qui a porté plainte contre elle, « au nom des entrepreneurs et de leurs salariés qui se battent pour survivre dans ces périodes difficiles », justifie-t-il sur Twitter

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.