Pour avoir refusé de porter un maillot du PSG au flocage arc-en-ciel contre Montpellier (4-0) en Ligue 1, placé sous le signe de la journée contre l’homophobie, Idrissa Gueye est sévèrement critiqué. Paul Ella, analyste financier, Directeur du Centre Africain de Recherche en Géostratégie, dans une tribune sur actucameroun.com, interpelle les Africains pour qu’ils prennent position face à ces condamnations injustifiées à l’endroit du Sénégalais.

Nous ne pouvons tolérer cette dérive à l’instrumentalisation du sport à des fins politiques. La France, autoproclamée pays des Droits de l’Homme, prétend préserver les droits des uns tout en bafouant ceux des autres. Ne pas se prononcer est un droit inaliénable, sinon il faudra condamner tous les électeurs qui optent pour un vote blanc dans le cadre d’une élection ou d’un référendum. De ce récurrent double langage, la France et l’Occident sont coutumiers du fait.

On se souvient de la privation des sportifs russes des compétitions internationales pour de supposées accointances avec le Régime de Vladimir Poutine dans la guerre en Ukraine, comme s’il fallait punir tous les français des crimes de la France en Algérie, au Cameroun et partout en Afrique depuis un siècle, ou encore les citoyens américains des innombrables crimes de guerre des Etats-Unis dans le monde.

D’où vient-il que la France qui se réclame d’une certaine civilisation judéo-chrétienne plébiscite l’homosexualité au point d’assumer le retour à la pensée unique quand elle dit promouvoir les valeurs de la démocratie ? Tout cela ne relève-t-il pas de la schizophrénie ?

L’impérialisme occidental en plein déclin, jadis fondé sur l’ostensible prédation économique, mise désormais sur la guerre culturelle, beaucoup plus subtile et pernicieuse. L’objectif étant de soumettre l’humanité à un nouveau modèle de société où les humains ne seront plus que des code-barres avec une valeur marchande définie selon la loi de l’offre et de la demande.

Le diktat de ces dérives sociétales aux fausses allures de protection des droits des minorités telles que les LGBTQ n’est ni plus ni moins une menace pour la survie de l’espèce humaine. Africains, sortez de votre zone de confort, et arrêtez de regarder passifs et d’absorber comme des éponges tout ce qui vous est servi d’ailleurs, sinon le réveil sera brutal. A bon entendeur… »

Partager sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici