Les autorités aéroportuaires du Mali ont exigé avec effet immédiat, lundi, de Sahel Aviation Services (SAS) de procéder à l’évacuation des forces étrangères dans l’enceinte du dit aéroport dans un délai de 72 heures à compter du mardi 2 août courant, rapporte Anadolu.

L’information a été annoncée par le colonel Lassina Togola, Président Directeur Général des Aéroports du Mali, et adressée à la gérante de Sahel Aviation Services.

Selon lui, l’accueil et l’hébergement des forces étrangères à l’aéroport constituent des risques pour la sureté intérieure et extérieure de l’Etat.

« Il nous a été donné de constater que contrairement aux activités autorisée par la convention citée en référence, vous effectuez l’accueil et l’hébergement de forces armées étrangères et avez à cet effet réalisé un hôtel avec d’autres commodités », explique-t-il dans sa correspondance adressée à la gérante de « Sahel Aviation Services SARL ».

Colonel Togola souligne que « cet état de fait engendre des risques pour la sureté intérieure et extérieure de l’Etat et constitue une violation de vos obligations contractuelles notamment l’article 2 intitulé  »destination du bien » qui stipule que : le bien mis à la disposition du concessionnaire lui est remis à titre strictement personnel pour servir à la construction de bureaux, hangar et à l’aménagement de voies de circulation ». Et d’ajouter : « Je vous demande alors de faire cesser les activités d’accueil et d’hébergement avec effet immédiat ».

Partager sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici