Transparency international a publié son indice de perception de la corruption 2020. Certains pays se sont bien débrouillés et ont farouchement combattu la corruption. Mais d’autres ont traîné les pieds. Et 5 pays se trouvent dans cette dernière catégorie.

Parmi 5 pays qui se disputent le bas du classement de Transparency International, figurent le Venezuela (score de 15/100), le Yémen (15/100), la Syrie (14/100), la Somalie (12/100) et le Soudan (12/100). Tous ces 5 pays, notés sur 100 points, n’ont pu obtenir un score dépassant les 15 points. Là où le Danemark (88/100), la Nouvelle Zélande (88/100), la Finlande (85/100), Singapour (85/100) la Suède (85/100) et la Suisse (85/100) caracolent en tête du classement.

Pour rappel, l’indice perception de la corruption classe 180 pays et territoires en fonction du niveau de corruption dans le secteur public, tel qu’il est perçu par les experts et les hommes d’affaires. Il utilise une échelle de zéro à 100, où zéro correspond à un système très corrompu et 100 à un système très faiblement corrompu.

Comme les années précédentes, plus des deux tiers des pays ont obtenu un score inférieur à 50 en 2020. Les données montrent qu’en dépit de certains progrès, la plupart des pays ne parviennent toujours pas à lutter efficacement contre la corruption.

Partager sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici