La police des polices saisie dans l’affaire de la camerawoman de dakaractu…

0 28

Le quotidien les Échos dans sa parution du jour révèle qu’il y’a du nouveau dans l’affaire de la  camerawoman  de Dakaractu violentée par les policiers.

Alors que la jeune femme est internée dans une clinique de la place, une enquête a été ouverte. Elle a été confiée à la police des polices, en l’occurrence la Direction de l’inspection des services de sécurité (Diss) logée au ministère de l’Intérieur, indique les échos. Le service est dirigé par le commissaire Arona Sy.

Celui-ci a déjà entamé le travail, dit-on, pour déterminer les tenants et les aboutissants de cette agression.  Il a convoqué et soumis au feu roulant des questions quatre des policiers présumés agresseurs de la caméraman.  Ainsi, après avoir recueilli la version des limiers indexés dans ce passage à tabac, le patron de la police des polices a ensuite effectué une descente au niveau de la clinique où est internée Adja Ndiaye pour l’interroger à son tour, indiquent nos confrères.

L’affaire sera-t-elle élucidée ? Ou elle sera encore rangée dans les tiroirs comme c’est le cas de tant d’autres bavures ? La balle est dans le camp des autorités policières.

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.