La coalition BUNT-BI suggère le remplacement du Conseil constitutionnel en Cour constitutionnelle. Dans un communiqué parvenu à Senego, Dr El Hadj Ibrahima Mbow, Bruno D’erneville et autres, demandent également à la classe politique de ne pas prendre en otage les Sénégalais et d’assumer leurs légèretés.

Voici le communiqué

La Coalition BUNT-BI appelle au calme les acteurs politiques et tient à rendre un hommage mérité à tous les agents de notre administration publique qui exercent dans des conditions difficiles. Ces fonctionnaires qui ne font qu’appliquer les textes que nous avons votés.
Lesquels textes, mal conçus, insuffisants et pleins de paradoxes, difficiles à appliquer, méritent d’être révisés notamment le Code électoral, édition 2021.
En effet, la classe politique ne doit pas prendre en otage les citoyens et les agents du service public. Les acteurs politiques doivent assumer leur légèreté, leur manque de rigueur et leur précipitation dans la confection de leurs dossiers.
De plus, la Coalition BUNT-BI fustige le gouvernement qui, souvent, prépare mal ses projets de loi et dans l’urgence. Il est soutenu, en cela, par nombre de députés partisans, mal instruits, qui les votent sans débats riches, ni réflexions profondes et assurément sans réelle maîtrise des textes soumis à leur appréciation.
Et, c’est le lieu de demander la mise en place d’une Cour constitutionnelle comme l’a préconisé la charte de gouvernance démocratique des Assises Nationales.
Enfin, la Coalition BUNT-BI estime que l’Assemblée nationale doit être plurielle et représentative. Tous les segments doivent y être représentés.
La démocratie, c’est l’élection ! On ne peut nous enfermer dans des pièges et des carcans, sources de tous les dangers, qui obstruent la démocratie et le choix massif des citoyens.

Pour la Coalition BUNT- BI,
Le Mandataire national
Dr El Hadji Ibrahima MBOW

Partager sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici