Facebook et Twitter bloquent Donald Trump

0 54

Donald Trump connu pour être un grand féru des réseaux sociaux, notamment Twitter est désormais banni de ses plateformes pour cause de subversion et d’incitation à la violence. Mercredi, ses partisans ont attaqué le capitole américain interrompant la certification à l’élection de Biden occasionnant 04 morts

Sadressant a ses « fédayins » le président sortant leur a dit dans un message posté « Je vous aime » avant de leur demander de rentrer chez eux et répété de fausses déclarations sur la fraude électorale.

Le réseau social Twitter a annoncé que le compte du président restera verrouillé pour de bon si les tweets ne sont pas retirés.

« Les futures violations des règles de Twitter … entraîneront la suspension permanente du compte @realDonaldTrump », souligne le réseaux social.

Cela signifie que les jours de Donald Trump sur Twitter pourraient être comptés, même si Trump n’est pas connu pour prêter beaucoup d’attention aux directives de la communauté de Twitter.

Pendant ce temps, Facebook aussi a interdit à M. Trump de poster quoi que ça soit pendant 24 heures. YouTube a également supprimé la vidéo.

« Nous l’avons retirée parce que, tout bien considéré, nous pensons qu’elle contribue au risque de violence permanente plutôt que de le diminuer », écrit Facebok.

« Les violentes manifestations au Capitole aujourd’hui sont une honte. Nous interdisons l’incitation et les appels à la violence sur notre plateforme. Nous examinons et retirons activement tout contenu qui enfreint ces règles », déclare Facebook à la BBC.

Facebook ajoute également qu’il recherchait et retirait actuellement les contenus qui incitaient ou soutenaient la prise d’assaut du Capitole.

YouTube avait déjà une politique de retrait des fausses nouvelles sur la fraude électorale de masse, qu’il appliquait au président.

La marche a été en partie organisée en ligne, notamment sur les groupes et les pages de Facebook.

Il est probable que le président élu Joe Biden cherchera à réprimer les théories de conspiration et l’extrémisme sur les médias sociaux lorsqu’il prendra ses fonctions.

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.