Facebook supprimera désormais toute une série d’affirmations mensongères sur le Covid-19 et la vaccination, a annoncé ce 8 février l’entreprise dans un communiqué, en complément d’une série de mesures visant à promouvoir les politiques de vaccination.

Le réseau social supprimera désormais les messages affirmant que le coronavirus « est produit en usine ou fabriqué par l’homme », ou que le port du masque n’est pas efficace pour empêcher la contamination. Facebook (tout comme Instagram, qui appliquera les mêmes règles) effacera également les messages affirmant que « les vaccins sont toxiques, dangereux, ou provoquent l’autisme » – ce dernier point faisant référence à la théorie, certes discréditée mais encore très populaire en ligne, de l’ancien médecin Andrew Wakefield.

Les groupes ou comptes qui « partagent de manière répétée » de fausses informations sur la vaccination ou la pandémie pourront être supprimés, explique Facebook. Entre mars et octobre 2020, le réseau social dit avoir affiché des avertissements sur 167 millions de messages mensongers ou trompeurs et liés à la pandémie.

Des publicités pour les autorités sanitaires

En parallèle, Facebook affirme qu’il offrira pour 100 millions d’euros d’espace publicitaire aux autorités sanitaires et aux associations promouvant la vaccination ou les campagnes de prévention dans le monde.

Partager sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici