Premier pays en Europe dans ce cas, le Royaume-Uni a dépassé le triste seuil des 100 000 morts liées au SARS-CoV-2 : 100 162 personnes sont décédées après un test positif de moins de vingt-huit jours, selon les données publiées mardi 26 janvier par Public Health England, le ministère de la santé. Selon l’Office national des statistiques, qui comptabilise les certificats de décès portant la mention « coronavirus », ce seuil a déjà été franchi : 103 704 personnes étaient mortes du Covid-19 au 15 janvier, selon l’organisme public.

Rapporté à la population (environ 66 millions d’habitants), ce bilan place le Royaume-Uni parmi les pays du monde les plus affectés par la pandémie, devant les Etats-Unis ou le Mexique. Seules la Belgique et la Slovénie font pire sur le Vieux Continent. Pourquoi un si désastreux record pour un pays riche, regorgeant de chercheurs de renommée internationale, doté d’un système hospitalier public à la pointe en matière de stratégie vaccinale ?

Partager sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici