Covid19: Flambée des contaminations en cette veille de Noël, la vigilance doit rester de mise

0 31

Les chiffres font froid aux yeux,
Dans le continent et en Europe, c’est un reconfinement en cascade où des mesures drastiques et radicales sont prises. Ailleurs aux Etats Unis la barre des 300 mille morts est largement dépassée.
Tout laisse croire qu’une nouvelle variante de virus circule, et on en ignore beaucoup sur ses mutations.

Avec le vaccin qui est arrivé en compte goutte, le monde ne sera pas fourni en un clin d’oeil.
C’est pourquoi avec cette nouvelle flambée des contaminations en cette veille de fête de la nativité, jouer la carte de la vigilance et de la prudence ne sera pas de trop.
Même si l’on préconise l’auto confinement, les gestes barriéres sont plus que jamais à prendre trés au sérieux.

Faut il vraiment continuer à être alarmiste avec tout ce que les indicateurs montrent.
Policiers et gendarmes sont remobilisés afin de réaliser des contrôles fixes et mobiles dans les transports, les commerces, les entreprises… Mais est ce que cela suffit pour mettre à terre le virus mortel?
Ce qu’il faut éviter c’est de casser cette barriére de transmission car Il y a encore beaucoup d’inconnus.

Et l’utilité du masque dans la rue est redevenue, dans le débat public, un élément central.
Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est qu’on a l’obligation de respecter les consignes du personnel soignant qui est première ligne.
Et l’une des alternatives pour le moment c’est
le port du masque, surtout en cette veille de festivités de Noël et de fin d’année.
Ceux qui refusent de le faire, doivent savoir que porter un masque est de loin mieux que porter un masque à oxygéne dans une salle de réanimation.

Donc faisons un peu de recul pendant qu’il est encore temps.
La question de l’immunité n’est toujours pas tranchée.
Alors arrétons de jouer sur des paris aléatoires. Le message de prévention est simple, mettons le masque, lavons nous réguliérement les mains et restons à distance.
Et laissons le reste entre les mains de CELUI QUI EST.

Aly Saleh journaliste/Chroniqueur

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.