Alors que les mesures de restriction sont assouplies sur une partie du globe, notamment en Israël, certains pays subissent une virulente troisième vague. Face à une situation « très grave » et « inquiétante », selon les mots du chef de gouvernement centriste de New Delhi, l’Inde prend de nouvelles restrictions, lundi 19 avril.

De l’autre coté de la planète, les Etats-unis ouvrent la vaccination à l’ensemble de la population, et Buenos Aires, la capitale argentine, se déchire sur les cours en présentiel dans ses écoles.

  • New Delhi reconfinée pour une semaine à partir de lundi soir

Les autorités de New Delhi, la ville la plus contaminée du pays, vont imposer à partir de lundi 19 avril, dans la soirée, un confinement d’une semaine pour tenter de contenir la flambée de cas de Covid-19 et faire retomber la pression sur les hôpitaux.

 Si nous n’imposons pas maintenant un confinement, nous allons au-devant d’une catastrophe encore plus grande. Un confinement va débuter ce soir, jusqu’à lundi prochain », a annoncé le chef du gouvernement local Arvind Kejriwal. Avec 24 375 nouveaux cas de Covid-19 samedi et 25 462 dimanche, le taux de positivité chez les personnes testées atteint désormais 30 %.

Israël a levé, dimanche 18 avril, l’obligation du port du masque à l’extérieur et a rouvert en totalité les écoles. Ce dernier pas vers un retour à une vie relativement normale a été rendu possible par la vaccination de plus de la moitié de la population du pays.

Depuis un an – et comme dans de nombreux pays à travers le monde –, les Israéliens marchaient dans les rues le visage barré d’un masque sanitaire. En janvier, Israël a connu un pic de 10 000 cas par jour, en dépit de la campagne de vaccination menée sur le territoire national (les effets du vaccin mettant quelques semaines à se manifester de manière effective dans la population). Puis, la courbe a commencé à progressivement s’aplanir et a permis aux autorités de rouvrir les bars, les restaurants et les cafés dès le début du mois de mars. Ces jours derniers, le pays n’a enregistré que 200 cas quotidiens de contaminations.

  • Vaccins pour tous aux Etats-Unis

L’immense campagne de vaccination aux Etats-Unis passe un nouveau cap, lundi 19 avril, en s’ouvrant à toute la population. Quelque 50,4 % des Américains de plus de 18 ans ont pu bénéficier d’au moins une dose de vaccin, et 32,5 % sont entièrement vaccinés, notamment les seniors de 65 ans et plus, a indiqué dimanche la principale agence fédérale de santé publique du pays. Au total, plus de 131,2 millions de personnes ont reçu au moins une injection.

Partager sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici