C’est avec amertume et indignation que j’ai suivi l’intervention du journaliste Cheikh Yerim Seck dans Quartier General du vendredi le 30 Avril 2021 lui qui s’est permis de clouer le bec à Malal Talla avec des affirmations aux antipodes de tout ce que la science a démontré sur toute la terre et sous tous les cieux. Il en a l’habitude mais cette fois ci il est allé très loin et de manière flagrante et acerbe il a insulté la mémoire et le travail de tous les les linguistes psycholinguistes morts ou vivants en affirmant sans sourciller qu’éduquer nos enfants par nos langues nous retarde d’une génération. Je suis sûr que Cheikh Anta Diop a tremblé là où il gît dans sa tombe à Ceytu.
Cheikh tu as dit une suite de mensonges et d’idées gratuites qui peigne ton ignorance de ce que représente la langue première d’un apprenant. Tu as dit:
« Que si on se mettait à codifier le wolof pour en faire une langue scientifique on accusera un retard d’une génération ». A travers cette gratuité tu as mis à la face du monde ton ignorance de beaucoup de choses. Je peux en relever les suivantes:

  1. Tu ignores que le Wolof est codifié depuis plus d’au moins 47 ans. Et son orthographe éprouvée et utilisée dans toutes les grandes universités du monde qui ont monté des chairs académiques où le wolof , sa littérature, sa culture, etc sont enseignés
  2. Tu ignores que dans ton pays, la langue wolof et les 5 autres langues premièrement codifiées ont été enseignées jusqu’au CM2 et éprouvées dans toutes les disciplines. Les élèves qui ont subi cet enseignement expérimental ont continué brillamment leur cursus avec de meilleurs résultats que ceux de leurs autres camarades qui n’ont fait que le français.
  3. Cheikh le « brillant journaliste » tu es assez ignare pour ignorer que si nous sommes en retard sur les pays développés et si on ne peut pas avoir des prix Nobels en sciences c’est grandement dû à la langue d’instruction le français qui cause pour les apprenants un retard mental de douze ans pourtant des chercheurs dont moi vous l’ont démontré dans des articles qui ont été salués par la communauté scientifique nationale et internationale. Es-tu assez paresseux pour ne pas aller faire la recherche sur des sujets avant d’en parler?
  4. Tu ignores que le frein majeur pour l’employabilité de nos jeunes c’est le type d’enseignement non endogène et non intégré parce que fait par une langue étrangère à leur culture et leur milieu.
  5. Tu parles de femme, femme et égalité avec les hommes. Oui. Mais si la majorité de ces femmes ignorent les politiques que leur propose l’état parce qu’analphabètes dans la langue de gouvernance comment peuvent elles porter le développement du pays.
  6. Comble de gratuité tu affirmes que cette gouvernance par la langue première n’est prouvée nulle part et que la langue n’est que véhicule. Et là vous faites d’un mensonge deux coups:
    – au contraire, le modèle en vigueur dans ce monde ici bas est qu’il n’y a pas de pays qui s’est développé par une langue étrangère. Tous les pays développés le sont par l’inclusion dans le système de gouvernance de la langue majoritairement parlée par la population. Le Canada est un pays bilingue dont le peuplement a été fait par des occupants anglais et des occupants français. Et aujourd’hui il comprend deux territoires gouvernés par les deux langues de ces peuplements majoritaires.
  7. Tu ignores que le Sénégal va d’ici l’année prochaine entrer dans une réforme fondamentale du système éducatif par l’introduction définitive des langues premières des élèves dans au moins neuf régions.
    YERIM j’aurais pu continuer à te décortiquer tes gratuités mais je ferais mieux de te donner des
    conseils de grand frère. Tu as besoin de marquer une pause médiatique, de réfléchir sur toi-même et de revenir pour mieux servir le peuple sénégalais parce franchement comme tu aimes à le dire tu es en train de le blesser.
    Etre le meilleur n’est pas être le mieux servi par les plateaux de radio et de TV. Être le meilleur patriote c’est être humble honnête et travailler pour son pays. Si tu veux avoir l’air d’un homme de science parle avec humilité et cesse d’être condescendant envers tes co-débateurs . Sache que par tes énormités intellectuelles tu as blessé tous les linguistes tous les psychologues tous les militants des langues du pays, morts comme vivants. Et nous digérons douloureusement tes gratuités comme des insultes.

Professeur Mbacké Diagne
Directeur du CLAD ( Centre de Linguistique Appliquée de Dakar)
Université Cheikh Anta Diop

Partager sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici