Cedeao : ultimatum fixé à la junte malienne

1 15

Les pays membres de la CEDEAO exigent que le président et le Premier ministre de la transition au Mali soient des civils. Mais aussi, qu’ils soient nommés, au plus tard, le 15 septembre.

Rassemblés en sommet à Niamey, au Niger, les dirigeants «prennent acte» des consultations inter-maliennes, lancées samedi 5 septembre, mais décident de maintenir les sanctions prises antérieurement.

Rfi

Partager sur :
  1. Maty Diallo dit

    Machallah galgui .info le site d’information qui vous transport au coeur de l’actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.