Bamba Fall ,maire de Médina, est à couteaux tirés contre ses…

0 31

 À la Médina, le maire Bamba Fall n’est plus en odeur de sainteté avec une grande partie des membres du Conseil municipal. Ils ont fait face à la presse pour cracher leur colère.

Réunis en collectif, ces derniers qui s’opposent à la validation des délibérations du Conseil municipal tenu au « forcing » (Ndlr: absence du quorum), ont mandaté le deuxième adjoint au maire, M. Abdoulaye Martin Samb, qui a fait face à la presse lundi pour non seulement affirmer leur farouche volonté à faire face aux dérapages de Bamba Fall, mais aussi et surtout pour annoncer la saisine du sous-préfet de Dakar-Plateau aux fins d’annulation pure et simple de ces délibérations portant autorisations spéciales de dépenses à hauteur de 187.138.885 Fcfa.

En effet, sous un fallacieux prétexte de lutte contre le Covid-19, le maire de la Médina avait fait voter le mercredi 08 avril dernier une série de délibérations portant autorisations spéciales des recettes et dépenses dont le montant total s’élève exactement à la rondelette somme de 187.138.885 Fcfa.

Une forfaiture à laquelle ont tenté de s’opposer plusieurs conseillers municipaux présents dans la salle. Ces derniers reprochent au maire le non-respect d’un certain nombre de règles prescrites dans la loi qui régit les collectivités locales et territoriales.

En plus, ce qui a soulevé l’ire de ces conseillers est qu’une grande partie de cette manne financière est destinée aux rubriques Education, Culture, Sport, Equipements scolaires, Grosses réparations aux équipements scolaires, entre autres.

Des dépenses jugées inopportunes, surtout en cette période de rareté certaine des ressources avec ces fortes incertitudes qui pèsent sur l’avenir du monde entier, relativement à la pandémie du Covid-19, au centre de toutes les préoccupations et priorités.

igfm

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.